• vie de famille

    6 astuces pour survivre au confinement avec un ado à la maison

    Nous voilà en CDI : Confinement à Durée Indéterminée avec nos ados.

    Alors qu’habituellement chacun vaque à ses occupations : travail, courses, sport, préparation des repas, ménage, linge…pour vous. 

    Cours, devoirs, copains, sorties pour votre ado. 

    Voilà que, de manière relativement brutale, nous nous retrouvons à passer 24h sur 24 avec nos ados…

    Pas simple !

    Pas simple de cohabiter, pas simple de communiquer, pas simple de s’occuper, pas simple de travailler.

    Dans cet article, je vous propose 6 « astuces » pour survivre au confinement avec un ado à la maison.

    Et surtout, pour faire de cette situation une occasion rêvée d’entretenir le lien avec votre ado.

    1 – DE L’EXERCICE PHYSIQUE POUR SE DÉFOULER

    Pourquoi ne pas aller faire une petite course à pied avec votre ado ou alors faire quelques exercices à la maison ?

    Vous trouverez sur internet un tas d’exercice physique à faire à deux. 

    Je vous en partage un que j’aime particulièrement et qui me fait bien rire quand je le réalise en mode “course” avec mon ado ou avec mon mari.

    L’exercice de la Marche sur les fesses : 

    Asseyez-vous par terre, les jambes tendues devant vous, les chevilles soit serrées l’une contre l’autre, soit légèrement écartées, le dos droit.

    Tout en gardant les jambes droites, avancez sur vos fessiers, un coup à gauche, un coup à droite….Vous pouvez faire 3 à 5 mètres.

    Puis on repart et on refait les 3 à 5 mètres, en marche arrière cette fois.

    2 – PETIT RAPPEL AU SUJET DE L’ENSEIGNEMENT A LA MAISON

    Petit rappel qui a son importance, vous n’êtes pas le prof de votre ado ! 

    Et même si vous êtes prof, vous n’êtes pas le prof de votre ado. Vous êtes son parent !

    Isabelle Pailleau de la Fabrique à Bonheur invite les parents à avoir une posture de guide.

    Et notamment, elle propose de sortir de la pédagogie dite « de l’éponge » qui consiste à vouloir faire entrer du contenu dans la tête de nos enfants.

    Faire entrer des maths, du français… dans leur tête c’est fatiguant !

    C’est fatiguant pour tous parce que c’est un apprentissage passif.

    Maria Montessori disait déjà

    “L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir”.

    Isabelle Pailleau invite plutôt à mettre en place une pédagogie de l’explorateur.

    Cette dernière consiste à faire prendre conscience à notre ado que, dans le cadre de l’école, des matières ont été choisies pour lui permettre d’apprendre à mémoriser, analyser, synthétiser, raisonner, démontrer, réfléchir, rédiger, justifier…..

    Dans cette optique on passe de faire ses devoirs à entraîner ses facultés d’analyse, de mémorisation, de réflexion, de raisonnement etc….

    Et cela change tout.

    Alors quand votre ado qui vous dit “c’est nul l’histoire géo, ça ne me servira jamais dans ma vie d’adulte” et bien vous pouvez lui répondre qu’effectivement peut être cela ne lui servira pas.

    Pour autant, travailler son histoire géo lui permet aujourd’hui d’apprendre à synthétiser, à analyser, à mémoriser etc… et ça il en aura besoin dans sa vie.

    Enfin, Isabelle Pailleau partage 3 étapes simples pour faire les devoirs efficacement dans une ambiance détendue : avant de commencer les devoirs

    • observer ses sensations : comment vous et votre ados vous sentez vous dans votre corps ? 
    • identifier ses émotions : apprenez à nommer vos émotions et à les verbaliser
    • explorer avec sa tête : mettez vous d’accord pour mettre vos émotions de côtés parce que pour travailler vous avez besoin de travailler avec votre tête.

    3 – DE L’IMPORTANCE D’ÉCOUTER LES MESSAGES DERRIÈRE LES BOUGONNEMENTS !

    Dans ce quotidien un peu particulier, nos ado passent par différentes phases. Parfois taquin et joyeuse, puis d’autres fois râleur et bougon.

    Rien ne va comme il veut (le repas n’est pas bon, l’ordinateur ne fonctionne pas comme il voudrait, il ne comprend pas l’exercice de maths, il s’ennuie etc…). 

    Je me rends compte qu’en réalité ses bougonneries ou râleries signifient “occupez-vous de moi”

    Sauf que souvent, un ado ne sait pas exprimer ses besoins (pas plus que certains adultes d’ailleurs !).

    Alors pour répondre à cette bougonnerie, nous pouvons simplement demander à nos ados : “De quoi as-tu besoin ?” “Qu’est-ce que je peux faire pour toi ?” 

    Cela permet à votre ado de mettre des mots sur son besoin et cela vous permet de savoir ce que vous pouvez faire pour lui. 

    Vous gagnerez en temps et en énergie !

    Parfois vous ne pourrez rien faire et il n’y aura rien à faire. 

    Mais le simple fait d’avoir été entendu estompera petit à petit la bougonnerie.

    4 – S’INTÉRESSER A L’UNIVERS DE SON ADO

    Un bon moyen d’entretenir le lien avec son ado est de s’intéresser à son univers.

    C’est le moment idéal de lui demander de vous faire écouter ses musiques préférées et pourquoi pas de danser ensemble.

    C’est alors l’occasion de lui demander qu’est-ce qu’il aime dans cette musique, chez ce groupe ou ce chanteur ?

    Ce genre de question vous permet d’en savoir un peu plus sur son univers mais aussi sur les valeurs qui sont importantes à ses yeux.

    Aussi, si votre ado est adepte des jeux vidéos, vous pouvez lui demander s’il serait d’accord pour que vous le regardiez jouer et qu’il vous explique les règles et ses stratégies pour gagner.

    Vous pourrez peut être identifier dans ses stratégies des forces qu’il a développé et qu’il pourrait mettre en valeur dans son cursus scolaire (exemple de forces : travailler en équipe, analyser, coopérer, gérer son temps…).

    Non seulement vous entretiendrez le lien avec votre ado en vous intéressant à son univers mais cela vous donnera également l’occasion de prendre conscience de ses forces et de ses valeurs.

    5 – QUELQUES OUTILS DE PSYCHOLOGIE POSITIVE

    Voici quelques outils qui peuvent vous aider en cette période :

    Tenir un journal de bord de vos kiffs durant le CDI

    Pratiquer la gratitude, remercier votre ado même pour les toutes petites choses. Cela implique de mettre son attention sur les comportements positifs votre ado.

    Inviter chacun à faire une liste de ce qui lui fait du bien. Porter nos listes à la connaissance de toute la famille pour permettre à chacun de respecter et de contribuer au bien être des uns et des autres.

    6 – UN PETIT CADEAU POUR LA ROUTE !

    Vous le savez peut être, j’adore les listes de 100 ! Je vous renvoie d’ailleurs à cet article : Prêts à relever un grand défi pour terminer l’année en beauté ?

    Je fais des listes de 100 dès qu’une occasion se présente.

    Alors, pourquoi ne pas faire une liste des 100 meilleurs souvenirs que vous avez avec votre ados depuis sa naissance et lui la déposer sur son oreiller….

    CONCLUSION

    De tout coeur, je souhaite que cette période hors du temps soit l’occasion de vous reconnecter à vos ados, d’établir un lien solide qui le fera grandir avec confiance et qui vous rendra heureux et fier de l’adulte qu’il s’applique à devenir.

    LE secret pour tenir sur la durée est avant tout de prendre soin de vous.

    Mon amis Astrid, auteure du blog Partage ton Burn Out partage 3 trucs pour éviter l’épuisement pendant le confinement, je vous invite vivement à lire son article.

    Et vous, comment faîtes-vous pour survivre au confinement avec un ado à la maison ?

    Si vous aimez, partagez !